Auteur: Gautier, Théophile
Editeur: L'Archange Minotaure
Publication: 2002
Edition n°:
ISBN: 978-2-914453-13-4
e-ISBN:
 
Lire le livre Table des matières Partager le livre Acheter le livre
Le public sera peut-être étonné de voir que derrière ce titre où le nom de Victor Hugo se contourne en lettres capricieuses sur un fond d’orage et d’architecture, il ne se trouve ni chapitre, ni ode, ni prose, ni vers, & cependant c’est bien toujours le grand poëte qui tient la plume. Seulement, cette fois, elle ne trace pas ces mots colorés comme la lumière, vibrants comme le cristal, profonds comme l’infini, que retiennent toutes les mémoires ; mais elle s’amuse, n’étant plus dirigée, à griffonner sur les marges de l’idée qui rêve les vagues profils des souvenirs, les visions entrevues à travers les brouillards, les chimères de la fantaisie et les caprices fortuits de la main inconsciente.

Que de fois, lorsqu’il nous était donné d’être admis presque tous les jours dans l’intimité de l’illustre écrivain, n’avons-nous pas suivi d’un œil émerveillé la transformation d’une tache d’encre ou de café sur une enveloppe de lettre, sur le premier bout de papier venu, en paysage, en château, en marine d’une originalité étrange, où, du choc des rayons et des ombres, naissait un effet inattendu, saisissant, mystérieux, et qui étonnait même les peintres de profession. Tout en laissant courir les hachures négligentes, le grand poète causait comme il écrit, tantôt sublime, tantôt familier, toujours admirable ; et l’heure de se retirer venue, chacun se disputait les dessins rayés par la griffe du lion, qu’accompagnait ordinairement quelque dédicace aimable, latine, espagnole ou française, selon le caractère du croquis et de la personne qui l’emportait.

Il n’est guère de disciple ou de fidèle du maître qui n’ait gardé religieusement une de ces œuvres improvisées, plus rares et plus curieuses qu’un autographe, car elles montraient l’écrivain sous un jour inconnu. Ce sont ces dessins, non pas tous, car il en existe un bien plus grand nombre, mais ceux qu’on a pu réunir, qui, traduits en fac simile avec un bonheur surprenant par M. Paul Chenay, forment ce livre ou plutôt cet album, désormais complément indispensable de toute édition de Victor Hugo.
Voir toute la description
 

Score

0

Thématique

Tags

folders

Présent dans 0Dossiers publics

Dossiers

Présent dans 0dossiers privés

Etagères de cours

0

Notes

0

Groupes

0

Commentaires

0

Videos

En ligne actuellement

Derniers commentaires